Bienvenue sur le site de l’APIPA

L'APIPA est une association loi 1901.
Créée par des parents, elle est enregistrée à la sous-préfecture de Reims depuis le 28 -09-99 sous le n°9324.
L’APIPA est reconnue d’intérêt général.
L'APIPA rassemble les familles et personnes Asperger, autistes de haut niveau ou atypiques, du Nord Est de la France.

L’APIPA est partenaire des acteurs de l’autisme dans la région Champagne-Ardennes.
Elle est présente au côté d’autres associations actives pour les personnes porteuses de handicap.  L’APIPA est membre du réseau national des 4A (alliance de plusieurs associations de personnes atteintes du syndrome d’Asperger, ou Autisme de Haut Niveau). C’est dans ce cadre que nous avons obtenu du Ministère de la Santé que le 18 février soit la journée nationale du syndrome d’Asperger.

Les Lionceaux « la légende des sixties » sont les parrains de l’APIPA.

L’APIPA désire construire une société inclusive du handicap.

Nos objectifs

  • Faire connaître le syndrome d’Asperger et l’autisme de haut- niveau.
  • Favoriser l’inclusion de nos enfants et jeunes adultes en milieu scolaire ordinaire, dans le monde du travail et la société en général.
  • Former à terme des personnels compétents pour aider à cette inclusion.
  • Informer et soutenir les familles.

Nos projets

Les autistes de haut niveau, les personnes atteintes du syndrome d’Asperger grandissent et deviennent des adultes. 

Notre plus grand désir est de pouvoir les accompagner dans leur autonomie. 

Tout au long de sa vie, une personne autiste peut progresser dans ses apprentissages. 

A ce jour, l’association s’efforce d’assurer un accompagnement pour les personnes adultes qui souhaitent vivre au quotidien en milieu ordinaire. Elle est en lien avec des services d’accompagnement existants (type SAMSAH- SAVS) qui leur apporteront toute leur vie une aide face aux difficultés relationnelles tant dans leur vie professionnelle que dans leur vie privée et faciliteront d’autant plus leur inclusion et leur autonomie.

Mais dans un avenir proche, l’association souhaite voir deux pôles d’action se développer : 

Le Travail

L'une des preuves de l'ancrage des préjugés contre l'autisme est l'utilisation fréquente du mot « autiste » comme insulte dans la langue française, en associant le handicap à une tare.

70% voire 90% des personnes autistes n’ont pas accès au monde du travail, alors qu’elles ont des qualifications et des diplômes.  

Pour une société inclusive, plusieurs pistes de travail sont à développer : 

  • Meilleure connaissance de l’autisme. Encore trop souvent, la vision que la société a de l’autisme est caricaturale.
  • Formation et soutien dans l’entreprise qui embauche une personne autiste, développement du « job-coaching ».
  • Acceptation du handicap par les personnes porteuses de ce syndrome.

Le Logement

A ce jour, les chiffres sont encore très alarmants. Les familles et les adultes autistes sont très peu aidés pour vivre en autonomie. Beaucoup sont démunis face au manque de moyens et d’investissement de la part de la collectivité. 

Encore trop de personnes autistes se retrouvent à la rue. 

Nous avons comme projet de pouvoir créer des logements « passerelle ». Il s’agit de favoriser l’autonomie en proposant des logements individuels, dans des résidences, avec la présence d’un ou d’une gouvernant(e). Les adultes pourront ainsi découvrir leur capacité à pouvoir vivre en toute autonomie. C’est un tremplin vers une vie sans les parents.

Les activités proposées et les engagements associatifs

  • Groupe de socialisation

  • Environ 40 enfants, adolescents ou adultes participent à des groupes d’habileté sociales, animés par un psychologue rémunéré. Un entretien avec le psychologue est programmé avant toute intégration dans un groupe.

    Pour ces groupes, créés en avril 2007, l’APIPA a reçu le label « droits des usagers de la santé », en 2013 initié par l’ARS (agence régionale de santé Champagne-Ardenne).

    L'association organise des rencontres régulières avec les familles « les récréapies », sur des thèmes divers.

  • Soutien aux familles

  • L’APIPA vient en aide pour réaliser toutes démarches diagnostiques et/ou administratives.

    Elle participe au COmité de PILotage de l’Unité d’enseignement Élémentaire autisme expérimentale à Reims.

    L’APIPA organise des cafés rencontre sur Senlis et dans l’Aisne.

  • Engagement dans le milieu associatif et représentation

  • L’APIPA est associée à CAP Intégration Marne (collectif d'associations) service d’accompagnement scolaire et social.

    L'APIPA intervient auprès de L'Éducation Nationale pour informer sur l’autisme de haut niveau (Accompagnants des Elèves en Situation de Handicap, enseignants spécialisés, établissements scolaires auprès des enseignants, élèves), et dans les entreprises…

    L’APIPA est membre du Collectif Inter-Associatif Marnais de Personnes Handicapées (CIAMPH), du Collectif « Ardennes Handicap » et de l’Union des Associations de Personnes Handicapées de l’Aisne.

    L’APIPA siège à la CDAPH (Commission des Droits et de l’Autonomie des personnes handicapées) de la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) de la Marne et des Ardennes et à la COMEX (commission exécutive) de la MDPH de la Marne.

    l’APIPA est membre titulaire du Conseil Départemental de la Citoyenneté et de l'Autonomie (CDCA) de l’Aube et de l’Aisne.

    L’APIPA est membre titulaire du Conseil d'Orientation Stratégique (COS) du Centre Ressources Autisme Champagne-Ardenne, situé au CHU de Reims.

    L'APIPA contribue à la recherche et aux études relatives au Syndrome d’Asperger.

    L’APIPA est l’une des associations fondatrices d’un collectif les « 4A » Alliance des Associations pour les personnes Asperger ou Autistes de haut-niveau ». C’est dans ce cadre que nous avons obtenu du Ministère de la Santé que le 18 février soit la journée nationale du syndrome d’Asperger.

  • Organisation de colloques

L'association a organisé cinq colloques qui ont eu lieu en octobre 2001 et 2003 à l'IRTS à Reims. En 2006 en partenariat avec Autisme Marne à l’UFR (Lettres et Sciences Humaines) à l’Université de Reims, en juin 2010 dans les Ardennes et, en octobre 2013 à Saint-Quentin (02). Un colloque à Reims en 2016.

Qui peut poser un diagnostic et où trouver les personnels qualifiés ?

Peut-être suspectez-vous des Troubles du Spectre Autistique pour vous-même ou pour votre enfant.

Sachez que les choses évoluent et que les diagnostics sont une des priorités du 4ème plan Autisme.

Un diagnostic ne peut être posé que par un médecin après plusieurs rencontres et toujours par une équipe pluridisciplinaire.
L’expertise des parents est une des composantes de la pose du diagnostic.

Il existe des Centres Ressources Autisme dans chaque région :

http://www.autismes.fr/fr/carte-cra.html

Vous pouvez aussi vous adresser à un CMP :
Centre-Médico-Psychologique
Ou encore si votre enfant à moins de 6 ans à un CAMSP :
Centre d’Action Médico-Sociale Précoce

Le temps d’attente pour un premier rendez-vous est parfois très long.

Des diagnostics comme "dysharmonie évolutive de la personnalité", ou encore « psychose infantile » sont obsolètes et ne devraient plus être posés.

Rien n’interdit de mettre en place des stratégies éducatives efficientes, et ce, avant même d’avoir posé un diagnostic.

N’hésitez pas à nous contacter pour tous renseignements.

Nous soutenir

  • Aider les enfants et les jeunes « Aspies ». Ils ont besoin de comprendre les interactions sociales pour atteindre un degré de LIBERTÉ .
  • Préparer l’avenir des enfants, des jeunes et adultes, pour leur permettre de trouver une autonomie. Cet avenir requiert une société capable de donner un terrain d’EGALITÉ.
  • Diffuser à tous les niveaux : écoles, personnels d’accompagnement, parents, aidants… les informations nécessaires à une meilleure compréhension des particularités de l’autisme de haut niveau ou Asperger.
  • Ses sources de financement sont intimement liées à vos dons. Choisir de donner à l’APIPA, c’est rendre tout son sens la valeur républicaine de FRATERNITÉ.
Hello asso